En savoir plus

Publications dans le cadre de l'exposition

En 2016 s’est tenue, à La Cité Miroir de Liège, une version antérieure et spécifique de cette exposition itinérante.
Le catalogue qui accompagnait cette exposition Zoos humains. L’Invention du sauvage avait été rédigé par différents auteurs dont nos commissaires actuels, P. Blanchard et M. Couttenier et d’autres contributeurs du MRAC. Nombre de sujets et de documents reproduits dans ce livre font également écho à notre exposition de Tervuren.

Pendant près de cinq siècles (1490-1960), l’industrie de l’exhibition humaine va fasciner plus d’un milliard quatre cents millions de visiteurs et va montrer en spectacle entre trente et trente-cinq mille « figurants » dans le monde entier. Ces mises en scène, premiers contacts visuels entre les cultures, ont tracé une frontière et une hiérarchie entre prétendus « civilisés » et prétendus « sauvages » dans les esprits en Occident. L’apogée de ce phénomène commence au milieu du XIXe siècle et se poursuit jusque dans les années 1950, en s’incarnant dans une véritable industrie de l’exhibition.
Cet ouvrage aide à comprendre comment, pourquoi, et avec quelles conséquences, ce « spectacle » a fasciné nos sociétés occidentales. En Belgique, comme dans les autres pays de l’Europe occidentale, les visiteurs sont allés par millions, de 1885 à 1958, découvrir ceux que l’on nommait des « sauvages ». Venus des quatre coins du monde et aussi des colonies belges, ils furent les acteurs de la mise en scène du grand spectacle de l’altérité et légitimèrent la colonisation.

Ce catalogue n’existait qu’en français. 
Le MRAC propose aux visiteurs néerlandophones qui le souhaiteraient d’acheter l’ouvrage en français et d’en lire les textes principaux traduits en néerlandais grâce à un accès par un QR code qui y sera inclus. 

En vente à l’AfricaShop ou via le service des Publications du MRAC 

Livre cartonné, 84 pages, 24 X 28,5 cm - ISBN : 978-2-930845-04-3 - Prix de vente TTC : 25 euros

Ce livret est le catalogue de l’exposition Zoo humain. Au temps des exhibitions coloniales que le Musée royal de l’Afrique centrale accueille dans son itinérance en partenariat avec le Groupe de recherche Achac : après Paris (Musée du quai Branly), Rouen (Muséum), Liège (Cité Miroir), Pointe-à-Pitre (Mémorial ACTe), cette exposition internationale fait étape à Tervuren à l’occasion des 125 ans de la Section coloniale de l’Exposition internationale de 1897 (Bruxelles). 

Conçue par l’historien Pascal Blanchard (Groupe de recherche Achac) avec Maarten Couttenier et Mathieu Zana Etambala (MRAC), elle plonge les visiteurs dans l’histoire oubliée des « zoos humains ». Même si elle met un coup de projecteur sur Tervuren, elle replace le phénomène des expositions « anthropologiques » dans un contexte plus général. À partir du début du XIXe siècle et jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, des « exhibitions » de ce type ont été organisées dans pratiquement toute l’Europe, mais aussi aux États-Unis, au Japon et au Congo-même (en 1931), leur popularité allant croissant au fil des nouvelles conquêtes coloniales. Elles ne mettaient pas seulement en scène des Africains, mais aussi des habitants de tous les pays colonisés : Amérindiens, Aborigènes, Indiens, Asiatiques, Orientaux, Fuégiens… C’est cependant à partir de 1880 surtout qu’elles ont connu un véritable essor dans toute l’Europe, passant de quelques êtres humains exhibés au début à de véritables « zoos humains » avec des décors exotiques ou de « vrais villages » proposés à des millions de visiteurs. 

L’exposition explore de façon historique et thématique, avec plus de 500 documents, les frontières ténues entre « exotiques » et « colonisés », science et voyeurisme, colonialisme et racisme, et s’attache à sortir de l’anonymat les populations exhibées (notamment les Congolais présents en 1897 dans le parc de Tervuren ou dans les autres expositions belges entre 1880 et 1958).

En vente à l’AfricaShop ou via le service des Publications du MRAC 

Livret relié souple, 68 pages, 15 X 21 cm - ISBN: 978-2-930845-04-3 - Prix de vente TTC: 7 euros

 

Pour aller plus loin...

Catalogues d'exposition

  • Bancel, N., Blanchard, P., Boëtsch, G., Deroo, E. & Lemaire, S. 2011. Zoos humains et exhibitions coloniales. 150 ans d’invention de l’Autre. Paris : La Découverte.
  • Bancel, N., Blanchard, P., Boëtsch, G., Deroo, E. & Lemaire, S. 2004. Zoos humains. Au temps des exhibitions humaines. Paris : La Découverte.
  • Blanchard, P. (éd.) 2016. Zoos humains. L’Invention du sauvage. Liège : Centre d’Action laïque.
  • Blanchard, P., Boëtsch, G. & Jacomijn Snoep, N. (Présentation de Lilian Thuram.) 2011. Exhibitions. L’Invention du sauvage. Arles/Paris : Actes Sud/Musée du quai Branly.
  • Blanchard, P., Bancel, N., Boëtsch, G., Deroo, E., Lemaire, S. & Forsdick, C. 2008. Humans Zoos. Science and Spectacle in the Age of Colonial Empires. Liverpool : Liverpool University Press.

Bibliographie

  • Allegaert, P. & Sliggers, B. 2009. De exotische mens: andere culturen als amusement. Tielt/Amsterdam : Éditions Lannoo.
  • Ames, E. 2008. Carl Hagenbeck’s Empire of Entertainments. Seattle : University of Washington Press.
  • Antonis, E et al. 1993. The Panoramic Dream. Antwerpen and the World Exhibitions 1885 – 1894 – 1930. Anvers : Antwerpen 93/Culturele Hoofdstad van Europa.
  • Bogdan, R. 2013. La Fabrique des monstres : les États-Unis et le freak show (1840-1940). Paris : Alma Éditeurs.
  • Bradford, P.V. & Blume, H. 1992. Ota Benga. The Pygmy in the Zoo. New York : St. Martin’s Press.
  • Couttenier, M. 2005. Congo tentoongesteld. Een geschiedenis van de Belgische antropologie en het museum van Tervuren (1882-1925). Louvain : Acco.
  • Cruchaudet, C. 2008. Groënland Manhattan. Paris : Delcourt.
  • Daeninckx, D. 2000. Cannibale. Paris : Gallimard (coll. « Folio »).
  • Daeninckx, D. & Reuzé, E. 2017. Cannibale (bande dessinée). Conches : EP.
  • De Palmenaer, E. 2020. 100 x Congo. Un siècle d’art congolais à Anvers. Kontich/Anvers/Tervuren : BAI/MASBooks/MRAC.
  • Dittrich, L. & Rieke-Müller, A. 1998. Carl Hagenbeck (1844-1913). Tierhandel und Schaustellung im Deutschen Kaiserreich. Berne : Peter Lang.
  • Dreesbach, A. 2005. Gezähmte Wilde : Die Zurschaustellung « exotischer » Menschen in Deutschland 1870-1940. Francfort-sur-le-Main : Campus Verlag.
  • Dujardin, L. 2007. Ethnics and Trade: Photography and the Colonial Exhibitions in Amsterdam Antwerp and Brussels. Amsterdam : Rijksmuseum.
  • Friesen, S., Littlemoon, W. & Chladiuk, F. 2017. Lakota Performers in Europe: Their Culture and the Artifacts They Left Behind. Norman : University of Oklahoma Press.
  • Grewe, C. (éd.) 2006. Die Schau des Fremden. Ausstellungskonzepte zwischen Kunst, Kommerz und Wissenschaft. Stuttgart : Franz Steiner Verlag.
  • Holmes, R. 2007. The Hottentot Venus. The Life and Death of Saartjie Baartman. Born 1789-Burried 2002. Londres : Bloomsbury Publishing.
  • Holsbeke, M. 1992. De fotografie van de herinnering, de Noord-Amerikaanse Indiaan als blank concept. Anvers : Antwerpen 93.
  • Jacobsen, J.A. 2019. Voyage with the Labrador Eskimos, 1880-1881. Polar Horizons.
  • Lauwens, M. & Purini, S. 2006. De indianen in Brussels. Wereldtentoonstelling in 1935, Collectie François Chladiuk. Bruxelles : Musée royaux d’Art et d’Histoire.
  • Lindfors, B. (éd.) 1999. Africans on Stage. Studies in Ethnological Show Business. Bloomington : Indiana University Press.
  • McNelly, L. 2012. Native Performers in Wild West Shows: From Buffalo Bill to Euro Disney Norman : University of Oklahoma Press.
  • N. N. 2001. La Belle Europe. Le temps des Expositions universelles. 1851-1913. Louvain : Exhibitions International.
  • Ndala, B. 2021. Dans le ventre du Congo. Paris : Éditions du Seuil.
  • Ndaywel è Nziem, I. 2009 (rééd. 2012). Nouvelle histoire du Congo. Des origines à la République démocratique. Bruxelles/Kinshasa : Le Cri/Afrique Éditions.
  • Nederveen Pieterse, J. 1990. Wit over zwart. Beelden van Afrika en zwarten in de westerse populaire cultuur. Bruxelles : Institut royal des Tropiques.
  • Poignant, R. 2004. Professional Savages. Captive Lives and Western Spectacle. New Haven : Yale University Press.
  • Qureshi, S. 2011. Peoples on Parade: Exhibitions, Empire, and Anthropology in Nineteenth-Century Britain. Chicago : University of Chicago Press.
  • Sandrel, C. 2010. Vénus & Hottentote, Sarah Baartman. Paris : Perrin.
  • Schwarz, W.M. 2001. Anthropologische Spektakel. Zur Schaustellung « exotischer » Menschen, Wien 1870-1910. Vienne : Verlag Turia + Kant.
  • Thode-Arora, H. (éd.) 2014. From Samoa with Love? Samoan Travellers in Germany 1895-1911. Retracing Footsteps. Munich : Hirmer.
  • Van Beurden, S. 2015. Authentically African: Arts and the Transnational Politics of Congolese Culture. Athens : Ohio University Press. Disponible en français dès fin octobre 2021 : Van Beurden, S. 2021. Congo en vitrine. Art africain, Muséologie et politique. Les musées de Kinshasa et de Tervuren. Tervuren : MRAC.
  • Vanthemsche, G. 2012. Belgium and the Congo, 1885-1980. Cambridge : Cambridge University Press.
  • Vints, L. 1984. Kongo made in Belgium. Beeld van een kolonie in film en propaganda. Tielt : Kritak.
  • Wolter, S. 2005. Die Vermarktung des Fremden : Exotismus und die Anfänge des Massenkonsums. Francfort-sur-le-Main : Campus Verlag.
  • Wörner, M. 1999. Vergnügung und Belehrung. Volkskultur auf den Weltausstellungen 1851-1900. Münster : Waxmann Verlag.
  • Wynants, M. 1997. Des ducs de Brabant aux villages congolais. Tervuren et l’Exposition coloniale de 1897. Tervuren : MRAC.
  • Wyss, B. 2010. Bilder von der Globalisierung. Die Weltausstellung von Paris 1889. Berlin : Insel Verlag.
  • Zana Etambala, M. 1993. In het land van de Banoko. De geschiedenis van de Kongolese / Zaïrese aanwezigheid in België van 1885 tot heden. Louvain : Institut supérieur du travail.
  • Zana Etambala, M. 2020. Veroverd. Bezet. Gekoloniseerd. Congo 1876-1914. Gorredijk : Sterck & De Vreese.

Films

  • Boma-Tervuren, Le voyage (Cobra Films, VRT, RTBF, 1999) de Francis Dujardin.
  • Exhibitions (Taghit Productions, 2012) de Rachid Bouchareb (réalisateur) et Pascal Blanchard (auteur).
  • Man to Man (Vertigo Productions, Skyline, 2005) de Régis Wargnier.
  • On l’appelait la Vénus hottentote (Black Roots Pictures, Dominant 7, 1988) de Zola Maseko.
  • Sauvages. Au cœur des zoos humains (Bonne pioche, 2017) de Pascal Blanchard et Bruno Victor-Pujebet (diffusion sur RTBF en mai 2018 et Arte en septembre 2018).
  • The Human Zoo (Icarus Films, 2013) de Hans Mulchi.
  • The Return of Sarah Baartman (Black Roots Pictures, 2003) de Zola Maseko.
  • Vénus noire (MK2, 2010) de Abdellatif Kechiche.